Skip to content Skip to footer

Enguerrand Thivent

Très jeune, c’est au travers de sa passion pour la trottinette qu’Enguerrand Thivent se trouve un nouveau passe-temps. En filmant et photographiant les exploits de ses amis dans les skatepark, il apprivoise sans vraiment le savoir cet objet qui deviendra finalement son outil de travail. Passé par un Bac professionnel et un BTS en mécanique – il ne semblait pas s’imaginer photographe – c’est par la pratique plus que par la théorie qu’il fera ses armes. Lors d’un voyage à Amsterdam en 2015, la photographie de rue sera une révélation et cela lui donnera un véritable déclic pour l’argentique. Désormais auto-entrepreneur, il a aussi récemment entamé une activité parallèle de cadreur-monteur dans le milieu des sports extrêmes ; logique. Membre actif du collectif Mia, il enchaîne les concours photographiques et les expositions. La dernière est à voir en ce moment même au Studio 411 sur le thème Trajectoire.

Ton parcours brièvement ?

J’ai eu un cursus scolaire à l’opposé de la photographie, j’ai fait un bac pro en mécanique poids lourd puis un BTS pour être technicien. A coté de cela je photographiais et filmais déjà beaucoup le week- end ou même sur le chemin du travail, après mes études j’ai donc décidé de me concentrer à 100% dans la photographie et à m’exercer tous les jours.

Un cheminement vers la photo ?

Très tôt, j’ai eu un appareil dans les mains car je passais beaucoup de temps dans les skate parcs à filmer ou prendre des photos de mes amis. J’ai eu un vrai déclic pour la photo de rue et plus particulièrement pour l’argentique en 2015 pendant un voyage à Amsterdam. Puis j’ai continué petit à petit. Jusqu’à devenir auto-entrepreneur.

Comment tu décrirais ta pratique, ton process ?

Je n’ai pas vraiment de process sauf si j’ai déjà une idée en tête. La plupart du temps je me balade simplement et je photographie ce que je voie d’intéressant, que ce soit le lieu, l’architecture ou les gens qui se baladent ou travaillent.

Reportage, expo, film, studio, pub... T’as un domaine de prédilection ?

Bonne question, dans l’idéal, je voudrais simplement gagner de l’argent grâce a mes photos. Mais c’est pas facile de vivre à 100% de ses créations.

Si tu devais définir ton style en trois mots ?

Je dirais authentique, spontané et graphique.

Enguerrand Thivent

Quelles sont tes principales sources d’inspirations ?

J’ai été d’abord beaucoup inspiré par la peinture en découvrant Van Gogh, Andy Warhol ou Bacon puis en photographie par Saul Leiter, Ansel Adams ou Harry Gruyaert.

Ton artiste favoris ?

En ce moment je dirais Marguerite Bornhauser, une vrai claque visuelle.

Si tu devais retenir un seul et unique photographe ?

Saul Leiter.

Si tu devais tout faire avec un seul appareil, ce serait lequel ?

Celui qui me suit déjà partout un petit Canon AE1 Program.
Mais si je pouvais choisir je prendrai un Leica M6 sans hésitation aha.

Le meilleur moment pour shooter ?

Quand l’envie te prend naturellement, mais le matin ou fin d’après-midi c’est toujours mieux je trouve.

T’es plutôt couleur ou noir et blanc ? Numérique ou argentique ?

Couleur à 100% mais j’aime beaucoup le N&B, malheureusement je ne suis pas encore assez bon pour avoir des photos qui me satisfasse. Je travaille à 90% à l’argentique. J’utilise le numérique seulement pour la vidéo et des projets professionnels qui m’y obligent.

L’actu du moment c’est trajectoire, tu nous en parle un peu ?

Exactement ! Trajectoire sera le thème photographique de la résidence du collectif MIA au Studio 411 à Montpellier du 30 Janvier au 02 Avril.
Une résidence artistique d'un nouveau genre, puisqu'il y aura seize photographes qui proposeront cinq expositions autour de ce thème avec des interprétations différentes en fonction des photographes. Mon groupe par exemple traitera de la trajectoire et plus particulièrement la migration.

Il y aura également des ateliers autour de la photographie (chambre noire, Cyanotype) et le second fanzine du collectif en vente !

Des futurs projets ?

Futurs projets pas vraiment, mais j’aimerai m’investir d’avantage dans les vlogs argentique sur Youtube. Cela fait déjà 3 mois qu’ont a commencé mais je voudrais aller plus loin proposer de nouveaux concepts, jeux et bien sur des vidéos plus travaillées avec un plus gros budget autour de la photographie.

Newsletter

Let’s Motiv © 2024. Tous droits réservés.

© 2024 Let’s Motiv. Tous droits réservés.

S'inscrire à notre newsletter

S'inscrire à notre newsletter