Danse & Continents noirs

Le festival Danse et Continents noirs revient pour sa dix-huitième édition. Toujours aussi engagé, riche et décalé, il interroge une idée polysémique du « corps ». C’est à travers le « corps musical », plus particulièrement, que l’idée du « Corps » humain et social est abordée. Un travail qui va également mettre en exergue les démarches de résistances aux stratégies « mondialisantes ».

La musique, aussi, occupe une place importante dans l’événement et va aborder les flux humains et les liens qui se créent entre eux. Et c’est d’ailleurs avec le Concert Influences Maloya de Leïla Neygrau, présenté en partenariat avec le festival Cimmaron, que le festival va s’ouvrir.  Au programme de la danse, avec un hommage à Merce Cunningham, par Robert Swinston. Mais aussi une création, Grand schlem’, de la Compagnie James Carlès Danse & Co et la Compagnie Samuel Mathieu (autour de l’œuvre d’Oskar Schlemmer). Et bon nombre d’autres représentations. Le Concours International Elsa Wolliaston réitère aussi. Une deuxième édition pour toujours promouvoir la jeune création chorégraphique.

Jusqu’au 05/11 à Toulouse (31)

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *